Regard sur l’épopée babylonienne

Le Centre culturel français d’Erbil a présenté l’exposition « Poteries de Mésopotamie du Nord : Sculptures et Peintures » de Narmine Ali, du 23 janvier au 9 février 2011. Une exposition originale, aussi esthétique qu’éducative...

« Vous trébucherez peut-être en marchant sur les terres d’une des milliers de collines de Mésopotamie. C’est à cause des morceaux de céramiques que vous n’avez pas vus ; ils reflètent l’héritage des peuples qui ont habité ces terres. » C’est ainsi que Narmine Ali introduit son exposition. L’artiste, native de Kirkouk, citoyenne française, titulaire d’un doctorat en archéologie et histoire ancienne, et enseignante au département d’Archéologie à l’université Salahaddin d’ Erbil, a gravé et peint sur des morceaux de poteries de Mésopotamie, des symboles de l’histoire et des légendes de la région.

JPEG - 18.5 ko
Inauguration
L’artiste Narmin Ali présente ses oeuvres au Ministre de la Culture et de la Jeunesse, M. Kawa Mahmoud et au Ministre des Municipalités et du Tourisme, M. Samir Abdullah Mustafa, en charge de l’archéologie.

L’épopée babylonienne de la création du monde

Photos, gravures, peintures et légendes, sont autant d’éléments offrant la possibilité de (re) découvrir l’épopée babylonienne de la création du monde : Apsu, l’eau douce, et Tiama, l’eau salée, la signification du Serpent, dieu de la fertilité et symbole de guérison et de renouvellement dans l’art mésopotamien ; l’Oiseau Zou qui a volé les tablettes du destin ; la Croix, symbole du dieu soleil Shams chez les Assyriens ou encore l’histoire de la déesse Ishtar, parfois représentée sous forme de scorpion...

Cette exposition, à la fois esthétique et éducative, avait été présentée à Washington, lors du festival Bedirxan en juillet 2011. Pour cette session au Kurdistan, l’événement bénéficia de la collaboration du ministère de la Culture et de la Jeunesse et du ministère des Municipalités et du Tourisme du gouvernement régional kurde, ainsi que du soutien du département de Langue française de l’université d’Erbil, pour les traductions des légendes.

JPEG - 19.2 ko
Pièces d’exposition

Dernière modification : 15/02/2012

Haut de page