Les mardis archéologiques de l’IFPO à l’IFI

Sous l’impulsion du Dr. Jessica Giraud (chercheur à l’Institut français du Proche-Orient-Irak) et Stéphane Tellier (directeur de l’Institut français d’Irak antenne d’Erbil), les mardis archéologiques de l’Ifpo-Irak à l’Institut français d’Irak à Erbil sont nés afin de proposer un cadre où tous les acteurs de l’archéologie soient en mesure de présenter leurs travaux les plus récents deux mardis chaque mois.

Les deux premières conférences ont eu lieu le 14 et le 28 mai, et ont amené un large public constitué de passionnés ainsi que des principaux acteurs de l’archéologie dans la région et des chercheurs présents au Kurdistan. De nombreuses personnalités officielles et représentants de différentes institutions publiques étaient également présentes : le directeur de l’archéologie du ministère de la culture et de la Jeunesse, Kanaan Mufti, le directeur des antiquités du Kurdistan, Mala Awat Abubakir O. Zainadin, le directeur de la Haute Commission de revitalisation de la Citadelle d’Erbil, Dara al-Yacubi, le doyen du collège des arts de l’Université de Salahaddin, Muhammad A. Kakasur, le directeur du département d’archéologie de l’Université de Salahaddin, Dr. Zydan Bradosty ainsi que de nombreux professeurs de l’Université de Salahaddin.

La première conférence a été donnée par Olivier Rouault, Professeur émérite de l’Université de Lyon 2 Lumière et Maria-Grazia Masetti-Rouault, directeur d’études à l’École Pratique des Hautes Études. Ils ont exposé l’historiographie de l’empire assyrien et les apports des nouvelles données issues de la mission archéologique française de Qasr Shemamok pour la connaissance des populations vivant dans l’empire assyrien en analysant les représentations anciennes et habituelles de cet empire considéré comme militaire.

La deuxième conférence a été présentée par Franco d’Agostino, professeur d’Assyriologie de l’Université de La Sapienza à Rome et directeur de la mission irako-italienne d’Abu Tbeira (Sud irakien). Il a présenté les tous premiers résultats des deux missions qu’il a effectuées sur le site d’Abu Tbeira.

Dernière modification : 20/02/2017

Haut de page