Le pétrole, un atout pour le développement du Kurdistan ?

Les conférences organisées en collaboration avec le Club des amis du Monde diplomatique rencontrent toujours beaucoup de succès mais le mardi 6 novembre, c’est une véritable foule qui a assisté à une conférence qui portait sur un sujet très brulant..

JPEG

En présence de M. Sabah Ahmed Mohamed, Ministre des Martyrs, de M. Alain Guépratte, Consul général de France, et de M. Aydin Selcen, Consul général de Turquie, Luis Martinez a présenté les effets de la découverte et l’exploitation du pétrole dans de nombreux pays du Moyen-Orient, d’Afrique, d’Amérique du sud ou d’Europe.

JPEG

L’économie, mais aussi la société et la vie politique sont transformées. Décrivant des modèles de réussites et d’échecs, Luis Martinez a montré les risques d’un développement pétrolier mal géré. Alors que le pétrole représente au départ une chance, il peut se révéler être un facteur de violence et de crise en l’absence d’institutions démocratiques et nationales et d’une gestion contrôlée.

JPEG

En marge de cette conférence, Luis Martinez accompagné de Sébastien Linden de Sciences Po a accordé une interview à un groupe d’étudiants de l’Institut français.

Dernière modification : 20/02/2017

Haut de page