L’Art est Musique

La musique et l’art pictural se retrouvent et se mélangent le temps d’une exposition inédite tant agréable à l’œil qu’à l’oreille. Instruments traditionnels et art moderne se font la part belle, mélange des genres et des époques qui continueront à enchanter les visiteurs jusqu’au 15 mai.

Le 6 avril à l’Institut français à Erbil, le Ministre de la Culture du Gouvernement Régional kurde et le Consul Général de France à Erbil, Frédéric Tissot, ont inauguré la nouvelle exposition mensuelle intitulée “L’Art est Musique”, en présence du conseiller de coopération et d’action culturelle de l’Ambassade de France à Bagdad et de nombreux musiciens et admirateur de l’histoire de la musique, dont le très grand musicien kurde Omar Dezaye et l’écrivain Falakadin Kakai, ancien Ministre de la Culture de la Région.

JPEG - 48.3 ko
Une partie de l’exposition

L’artiste franco-kurde, Ezzadin Temo a exposé ses instruments traditionnels comme le tenbûr ou la flûte. Ce sont les seuls instruments de la région réalisés artisanalement. Ezzadin Temo, qui a appris le métier de Luthier à Paris, est revenu au Kurdistan en 2003 et a ouvert un centre d’apprentissage dans le nord du pays, à Dohuk, afin d’enseigner l’art de la création d’instruments traditionnels. Ce projet, soutenu par la Fondation Barzani et l’association Mission Enfance, permet non seulement de faire perdurer ce savoir faire traditionnel, mais aussi de former des jeunes démunis ou handicapés aux méthodes de fabrication des instruments en bois.

JPEG - 66.7 ko
Temo jouant du tenbûr

Ismail Khayat, artiste originaire de Souleymaniah, qui a déjà exposé en Angleterre, en France etc… , a puisé son inspiration dans les instruments de musique d’Ezzadin Temo en réalisant des tableaux sur papier tissé selon une technique qui lui est propre. Ses œuvres sont légères, colorées et empreintes de poésie.
Ismail Khayat a spécialement peint une série de galet qu’il a offert à l’Institut afin de décorer la salle d’exposition et mettre en valeur le travail des deux artistes. C’est également dans un esprit de partage que le peintre a laissé des galets à disposition des visiteurs qui pourront ramener chez eux un peu d’art et de musique.

JPEG - 84.9 ko
Visiteurs choisissant un galet

Dernière modification : 20/02/2017

Haut de page