Fête de la Musique dans la région du Kurdistan d’Irak

  • La Fête de la Musique a été introduite au Kurdistan irakien par le consul général de France, le Docteur Frédéric Tissot, lors de son arrivée il y a trois ans. Cette année, deux jeunes musiciennes, Juliette Kapla à la voix et Claire Bellamy à la contrebasse, se sont envolées pour une série de trois concerts dans la région du Kurdistan d’Irak dans les villes de Sulaymani, Erbil et Dohuk. Les musiciennes ont apporté leur répertoire de chansons et provoqué une révolution dans le paysage musicale kurde.

JPEG

Musique sans frontières

Le 21 juin le duo a posé ses affaires dans ville de Sulaymani, où de nombreux concerts dans les parcs, sur la place du « bazar » (le marché), dans un hôpital, une prison, un café, petit concert avec les enfants l’école de musique a été organisé. Le concert de Juliette et Claire a eu pour décor une maison de thé, traditionnellement réservée aux hommes la Chaï Xana s’est transformée en une scène improbable garantissant une ambiance animée. D’abord étonné par la nouveauté de leur musique, le public s’est très vite pris au jeu de chanter et de jouer avec les deux musiciennes.

JPEG

Une révolution attendue

En coopération avec l’association La pluie d’oiseaux et Estar art, l’Institut français à Erbil a reçu le 22 juin lors d’une soirée chaleureuse dans ses jardins, le concert des musiciennes intitulé “des free-songs... partout”.

JPEG

Très loin des rythmes traditionnels kurdes, la musique de Juliette Kapla et Claire Bellamy qui alterne jazz, bossa-nova, pop, rock, musique contemporaine et classique, fut une révolution musicale haute en couleur pour les Erbilois. Juliette Kapla et Claire Bellamy forment un duo rare qui, le temps d’une soirée, a emmené le public loin de tout ce qu’il connaissait. Ce fut le pari de l’Institut : faire s’ouvrir au possible le public et faire de cette rencontre un moment favorable aux échanges artistiques. Insoupçonnée et inattendue, la musique moderne de Juliette et Claire a réussi à charmer le public, “c’est la musique qu’on attendait depuis des années” ; “la chanteuse a une voix magnifique, parfaite” nous ont confié plusieurs spectateurs émerveillés.

JPEG

Le duo est reparti sur les routes le lendemain du spectacle pour rejoindre la ville de Dohuk. Là encore, le public était présent et la musique sans complexe de Claire et Juliette a su le toucher.

La Fête de la Musique : la suite

Juliette Kapla, avec la Pluie d’Oiseaux, l’association Kurdistan Save the Children et le soutien de l’antenne d’Erbil de l’Institut français en Irak, est ensuite restée une semaine à Souleymaniah pour organiser des ateliers de musique pour les enfants de la ville.

Dernière modification : 23/01/2013

Haut de page