Festival d’Hawler

Pour son 20ème anniversaire, le Festival d’Hawler honore l’esprit d’ouverture et de fraternité entre les cultures du Kurdistan et du monde. Le festival célèbre les derniers jours de luttes et l’esprit enthousiaste des peuples kurdes, turkmènes, chaldéens et assyriens qui peuplent cette région au Nord de l’Irak. Pour la première fois, le Gouvernement Régional du Kurdistan a invité des groupes étrangers à se produire sur scène pour célébrer ensemble ce grand événement. Cinq pays, dont la France, ont ainsi pu partager leur folklore lors d’un séjour inoubliable.

JPEG - 117.5 ko
Avec les grecs-Robe Creusoise-Foule

Jeudi soir, huit membres du groupe folklorique « Los Viroulais Dau Gaudi », originaire de Creuse dans le Limousin, ont débarqué à Erbil. Certain d’entre eux vivent leur premier voyage hors de France et ne réalisent pas encore qu’il ont mis un pied en Irak.
Au premier check-point à la sortie de l’aéroport pourtant les doutes arrivent : « Ce n’est pas dangereux ? » ; « Ils sont comment avec les étrangers ? ». L’accueil qui leur est réservé à l’hôtel a vite fait de dissiper leurs appréhensions, face à un thé brûlant les danseurs et les employés de l’hôtel commencent à discuter bien qu’ils ne parlent pas la même langue. Une danseuse leur montre le programme du Festival dans lequel ils posent en habit traditionnel, avec des gestes et deux mots d’anglais ils se répondent.

Une représentation devait avoir lieu vendredi mais une tempête de sable à compromis la cérémonie d’ouverture. Loin de leur terre natale, les Creusois ont alors pu profiter de la journée pour visiter la ville d’Erbil. Ils ont consacré le reste de l’après-midi à répéter leurs enchaînements au Centre Culturel. Le soir, le Vice-gouverneur a invité tous les groupes à partager un repas. Très vite, les Kurdes de Turquie, les Libanais, Croates, Français et Grecs se sont mis à danser ensemble et à apprendre les pas de leur voisin.

Samedi a donc eu lieu le Festival d’Erbil qui fête cette année le 20ème anniversaire du soulèvement de la ville contre les troupes de Saddam Hussein. Ce fut l’occasion pour les français de découvrir les chants, les habits et danses traditionnelles du Kurdistan d’Irak.

Le Festival s’est déroulé toute la journée au Shanadar Park. Sur scène les danses du centre de la France ont fait sensation. Les Erbilois ont assaillis le groupe pour se prendre en photo à leur côté, leurs habits ont eu un réel succès mais le point de toutes les attentions ce furent les sabots portés fièrement par nos danseurs. L’après-midi, les Français ont dansé une nouvelle fois et ont profité de l’occasion pour remercier le Gouverneur de son accueil en lui offrant des présents issus de l’artisanat creusois.

Dimanche le groupe a pu savourer une dernière fois les paysages et l’hospitalité kurde avant de se rendre à l’aéroport. C’est la tête remplie de souvenirs et de rencontres qu’ils sont repartis en France et c’est encore avec beaucoup d’émotion qu’ils nous ont dit : « On reviendra ».

JPEG - 173.4 ko
Cocarde-Rencontre-Viroulais-Kurdistan

Dernière modification : 23/01/2013

Haut de page