Comment être journaliste dans un pays en crise ?

Autrefois simples témoins des conflits, les journalistes sont aujourd’hui perçus comme des acteurs à part entière de ces crises. Alors que les médias internationaux n’ont souvent plus du tout accès aux zones les plus difficiles, le rôle des journalistes des pays concernés devient déterminant aussi bien pour l’évolution interne de la crise que pour sa perception à l’extérieur par le reste du monde.
Ces constats ont amené CFI, l’agence française de coopération médias, en collaboration avec l’Institut de Recherche et d’études Méditerranée Moyen-Orient (IReMMO) et avec le Centre de crise et de soutien du Ministère français des Affaires étrangères et du Développement international, à concevoir le projet ILYM. 
Ce projet a pour objectif d’analyser en profondeur le rôle et l’attitude des médias durant les crises en cours au Yémen, en Libye et en Irak, à travers des échanges entre praticiens de l’information (12 journalistes travaillant dans ces trois pays) et des observateurs extérieurs (journalistes et chercheurs français et internationaux).
Au cours des quatre séminaires ILYM, qui se dérouleront à Paris de novembre 2015 au printemps 2016, les journalistes et chercheurs impliqués tenteront de répondre collectivement à la question suivante : « Comment les médias et les journalistes peuvent-ils contribuer à apaiser les crises actuelles et à maintenir un dialogue et un débat public ouverts ? »
From Etienne Fiatte Directeur général de CFI
JPEG

Dernière modification : 17/02/2016

Haut de page