Colloque sur l’architecture de la modernité et l’œuvre de Le Corbusier à Bagdad (16-18 avril 2013).

JPEG

Un colloque international sur l’architecture de la modernité à Bagdad organisée par l’ambassade de France en coopération avec le ministère irakien de la Culture, l’université de Bagdad, l’IFPO, l’UNESCO et la fondation Le Corbusier s’est tenu du 16 au 18 avril 2013 dans le cadre de "Bagdad, capitale arabe de la culture en 2013".

JPEG

Ouverte conjointement par le vice-Ministre de la Culture M. Fawzi Al Attrouchi, le Recteur de l’Université et le chargé d’Affaires a.i. de l’Ambassade de France en Irak, Alain Beucler, cette conférence a mis l’accent sur la grande époque du développement urbain et architectural de la capitale, depuis les années 1920 jusqu’au début des années 1980. Les débats et projections qui ont animé cet évènement ont été l’occasion de rendre hommage aux pionniers irakiens de l’architecture moderne (MM. Ahmad Mukhtar, Jaafar Allawi, Rifat Chadirji, Qahtan Madfai, Mohammed Makiya, Hisham Munir, Midhat Madhloom, et Qahtan Awni), qui mêlèrent avec talent les formes et matériaux traditionnels à l’esprit du renouveau issu du Mouvement Moderne. Une attention particulière a été apportée à la période de l’après guerre (années 50 à 70), féconde pour de nombreux architectes étrangers de renom (MM. Le Corbusier, Gio Ponti, Werner March, Walter Gropius, Frank Lloyd Wright, Alvar Alto, Marinus Dudok etc.), qui répondirent aux nombreuses commandes publiques lancées par le département irakien des travaux publics.
Le gymnase "Le Corbusier" a occupé une place particulière tout au long de ce colloque.

JPEG

Une visite a pu être organisée sur le site de la Cité Olympique, commandée à Le Corbusier par l’Etat irakien en 1956, dont seul le Gymnase a pu être édifié entre 1979 et 1981 par l’un des anciens collaborateurs de l’architecte français disparu, selon les plans exacts d’origine. Cette œuvre posthume, toujours en fonctionnement et bien connue des habitants de Bagdad, était jusqu’à très récemment passée quasi inaperçue auprès de la communauté architecturale internationale.

Dernière modification : 29/04/2013

Haut de page