Atelier photographique

À Erbil, des photos réalisées par 13 irakiens s’affichent en grand au parc Minaret, badaud ou avertis, tous sont interpelés par cette exposition inédite, le fruit de 3 semaines de coopération entre l’Institut français et deux photographes professionnels venus dans la région du Kurdistan irakien afin d’enseigner à 13 jeunes talents l’art et la technique du reportage photographique.

JPEG

Atelier photographique des jeunes talents du monde

L’Atelier photographique des jeunes talents du monde est un projet interculturel d’envergure qui propose à des jeunes de pays et de cultures différents d’explorer le mode d’expression qu’est la photographie pour leur permettre de réaliser un projet de reportage. Pour son lancement, les photographes français, Vincent Ohl et Quentin Caffier, ont sorti leurs appareils photos en Irak, dans la région du Kurdistan.
L’atelier a reçu 66 candidatures et après une sélection rigoureuse portant sur leurs motivations et leur projet, 13 jeunes ont été retenus pour avoir la chance de participer à l’Atelier photographique organisé par l’Institut français du 15 mai au 2 juin.

JPEG

Des talents à découvrir

Vincent Ohl, initiateur du projet, est impressionné : « On a rarement vu des jeunes aussi motivés, leur travail est d’une grande qualité », mais au départ rien n’était joué car si l’on remarque un intérêt certain dans la région pour la photographie, il n’existe encore aucune formation. Quentin Caffier précise : « Leur niveau technique est très faible, mais ils ont l’envie et le regard, c’est le plus important ». Jour après jour, les deux photographes apprennent aux jeunes les bases techniques de la photographie et les encouragent à réaliser leur propre reportage.
D’abord accompagnés par les professionnels, les jeunes talents vont prendre assez d’assurance pour partir seuls sur le terrain. Au bout de trois semaines, ils livrent leur reportage aux yeux de leurs tuteurs qui restent admiratifs du travail fourni par leurs étudiants : « Les photos sont très belles, ils ont vraiment su capter leur société, nous allons suivre ces jeunes afin de les aider à continuer dans cette voie » s’enquit Vincent, « Avec le site internet des Jeunes talents du monde, leurs reportages sera visible par tous et nous pourrons facilement garder contact car nous ne voulons pas les abandonner » renchérit Quentin.
Rappelons que si certains se destinaient déjà à devenir photographes, quelques participants n’avaient jamais eu l’opportunité de découvrir cet art avant l’atelier. Omar a 15 ans, c’est le cadet de l’équipe et cet atelier lui a fait découvrir la photographie : « Depuis le début de cet atelier, je sors tous les jours pour prendre des photos. J’y ai consacré la moitié de mon temps. » dit-il fièrement.

L’inauguration

Le 5 juin, c’est la consécration de leur travail. Trois photos par participant ont été tiré en grand format sur des panneaux en bois puis disposées dans un parc très fréquenté de la ville. La presse, le Ministre de l’Éducation, la Ministre du Travail et des Affaires sociales et le gouverneur d’Erbil sont venu à cette occasion découvrir un autre pan de la société, vue par sa jeunesse. Les participants, comme les deux photographes qui les ont formés et suivis, sont très heureux de pouvoir enfin admirer le résultat de trois semaines intensives de travail. Les reportages intitulés : « Immigré dans son propre pays » ; « Retour dans mon village natal » ; « La maison du thé » etc. montrent toutes la richesse et la variété du travail de ces jeunes talents.

Les artistes ont reçu les compliments du public, venu en nombre, et l’Institut français à Erbil à pu profiter de cette belle soirée pour remercier l’entreprise MAC International, distributeur officiel de Chevrolet, pour son soutien au projet de l’Atelier photographique. L’exposition s’est maintenue jusqu’à tard au parc et continuera a être exposée dans les locaux de l’Institut français jusqu’en juillet.

Afin de remercier les participants pour leur sérieux, la directrice de l’Institut, Madame Amélie Banzet, leur a remis un certificat. C’est son diplôme en main que le jeune Omar s’avance timidement vers le consul général de France et dit : « Je suis très reconnaissant à la France, merci d’avoir organisé cet atelier, maintenant je sais ce que je veux faire plus tard. ». Une belle promesse d’avenir.

JPEG

Les Photographes

Vincent Ohl, photographe-documentaire, s’est spécialisé dans les portraits, pour lui ce projet s’inscrit dans l’avenir, il compte bien offrir à ces jeunes une formation sur le long terme.
Quentin Caffier est photographe-plasticien, il excelle dans la technique et la retouche, il est plus spécialisé dans la photo de mode.
Ensemble, ils forment une équipe de professionnels très complémentaire et dévoué à leur projet.

JPEG

JPEG
JPEG

Dernière modification : 23/01/2013

Haut de page